Communauté francophone de wargaming


    Les Grandes Batailles du passé - Henri de Turenne

    Partagez
    avatar
    [Grognard]_MacDonald
    Colonel

    Nombre de messages : 922
    Localisation : Bruxelles
    Date d'inscription : 24/09/2014

    Les Grandes Batailles du passé - Henri de Turenne

    Message par [Grognard]_MacDonald le Sam 6 Juin 2015 - 13:52

    Je profite d'un poste précédent (vidéo: charge de la cavalerie de la garde) pour cette bonne petite nouvelle, on trouve des vidéos de l'émission Les Grandes Batailles du passé sur youtube.

    Deux exemples et non des moindres:







    Un regard intéressant des années 1970 et donc probablement parfois un peu revu ou précisé depuis. Rolling Eyes


    Les Grandes Batailles du passé est une série de 28 émissions télévisées historiques de Henri de Turenne et Daniel Costelle, qui a été initialement diffusée à la télévision française entre 1973 et 1978. Le sujet de ces émissions concerne des batailles militaires emblématiques qui se sont déroulées avant la seconde Guerre mondiale. Ces émissions alternent des interventions d'historiens ou de spécialistes militaires, des extraits de films de fictions, des images des lieux concernés… tandis que les voix chaudes caractéristiques de Henri de Turenne et de Daniel Costelle entretiennent l'intérêt du téléspectateur avec leurs accents lyriques et leurs commentaires souvent théâtraux.

    De 1966 à 1974, Henri de Turenne, Jean-Louis Guillaud et Daniel Costelle avaient réalisé et produit une série d'émissions télévisées intitulée Les Grandes Batailles consacrée aux batailles de la Seconde Guerre Mondiale.


    (source wikipédia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Grandes_Batailles_du_pass%C3%A9)

    Liste des émissions:
       Alesia 52 av. J.C., première diffusion le 26/12/1973
       Poitiers 733, première diffusion le 30/01/1974
       Hastings 1066, première diffusion le 27/02/1974
       Azincourt 1415, première diffusion le 27/03/1974
       Mexico 1521, première diffusion le 24/04/1974
       Québec 1759, première diffusion le 29/05/1974
       Cholet 1793, première diffusion le 06/11/1974
       Trafalgar 1805, première diffusion le 13/11/1974
       Gettysburg 1863, première diffusion le 04/12/1974
       Mafeking 1899, première diffusion le 11/12/1974
       Austerlitz 1805, première diffusion le 12/12/1974
       Tsushima 1905, première diffusion le 18/12/1974
       La Marne 1914, première diffusion le 18/02/1975
       Orléans 1428, première diffusion le 02/01/1976
       Paris 1871, la semaine sanglante, première diffusion le 06/02/1976
       Troie 1250 - 1240 av. J.C., première diffusion le 05/03/1976
       Yorktown 1781, première diffusion le 02/04/1976
       Les Dardanelles 1915, première diffusion le 07/05/1976
       Solférino 1859, première diffusion le 04/06/1976
       Panipat 1526, première diffusion le 06/08/1976
       Morat 1476, première diffusion le 08/10/1976
       Carthage 149 - 146 av. J.C., première diffusion le 07/01/1977
       Waterloo 1815, première diffusion le 04/02/1977
       Grünwald-Tannenberg 1410, première diffusion le 04/03/1977
       Le Siège de la Rochelle 1627, première diffusion le 01/04/1977
       Naseby 1645, première diffusion le 06/05/1977
       Lépante 1571, première diffusion le 27/05/1977
       Poltava 1709, première diffusion le 31/03/1978


    _________________
    Devise du 2e Bataillon de carabiniers cyclistes de l'armée belge : " Pour une dent, toute la gueule " (authentique)

    " On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde " (Pierre Desproges 1939-1988)
    avatar
    [Grognard]_MacDonald
    Colonel

    Nombre de messages : 922
    Localisation : Bruxelles
    Date d'inscription : 24/09/2014

    Re: Les Grandes Batailles du passé - Henri de Turenne

    Message par [Grognard]_MacDonald le Sam 6 Juin 2015 - 13:56

    Et Gettysburgh de 1863 pour JCl!

    Hurray Hurray!



    _________________
    Devise du 2e Bataillon de carabiniers cyclistes de l'armée belge : " Pour une dent, toute la gueule " (authentique)

    " On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde " (Pierre Desproges 1939-1988)
    avatar
    [Grognard]_Brumaire
    Général de brigade

    Nombre de messages : 2283
    Age : 25
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 22/08/2011

    Re: Les Grandes Batailles du passé - Henri de Turenne

    Message par [Grognard]_Brumaire le Sam 6 Juin 2015 - 14:56

    J'ai regardé il y a moins d'une semaine le numéro sur Poltava.

    Le documentaire était principalement consacré à la figure de Pierre le Grand, avec quelques digressions sur Charles XII...Et quelques trop rares détails sur la bataille en elle-même !

    M'enfin, ça reste d'un calibre très supérieur à ce qu'on trouve aujourd'hui dans le PAF !


    _________________
    "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément" - Boileau, l'Art poétique

    "Ni rire, ni pleurer, mais comprendre" - Spinoza
    avatar
    [Grognard]_MacDonald
    Colonel

    Nombre de messages : 922
    Localisation : Bruxelles
    Date d'inscription : 24/09/2014

    Re: Les Grandes Batailles du passé - Henri de Turenne

    Message par [Grognard]_MacDonald le Sam 6 Juin 2015 - 17:25

    [Grognard]_Brumaire a écrit:J'ai regardé il y a moins d'une semaine le numéro sur Poltava.

    Le documentaire était principalement consacré à la figure de Pierre le Grand, avec quelques digressions sur Charles XII...Et quelques trop rares détails sur la bataille en elle-même !

    M'enfin, ça reste d'un calibre très supérieur à ce qu'on trouve aujourd'hui dans le PAF !


    Au fond, sans vraiment réfléchir à fond, juste à chaud (et donc peut-être à tort) peut-on considérer que la Russie soit parvenu à remporter brillamment un seule grande bataille avec dextérité et panache et chaque guerre victorieuse autrement que par épuisement d'un ennemis forcément toujours en infériorité numérique.

    Le sens du sacrifice du réservoir du soldat et du civil russe ne semblant pas se plaindre d'aller au casse pipe m'a toujours sidéré à ce sujet alors que curieusement les actions stratégiques m'ont toujours paru peu téméraire.

    J'en viens même à me demander si Koutouzov et Joukov n’aient finalement que considéré comme bon grâce à leur patience (qui est une vertu en soit) et surnombre.
    Néanmoins, personnellement, Bagration reste selon moi, le plus téméraire et le plus doué de tous les militaires russes connu.



    _________________
    Devise du 2e Bataillon de carabiniers cyclistes de l'armée belge : " Pour une dent, toute la gueule " (authentique)

    " On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde " (Pierre Desproges 1939-1988)
    avatar
    [Grognard]_Marbot
    Général de division

    Nombre de messages : 3089
    Date d'inscription : 19/04/2012

    Re: Les Grandes Batailles du passé - Henri de Turenne

    Message par [Grognard]_Marbot le Sam 6 Juin 2015 - 17:32

    [Grognard]_MacDonald a écrit:Au fond, sans vraiment réfléchir à fond, juste à chaud (et donc peut-être à tort) peut-on considérer que la Russie soit parvenu à remporter brillamment un seule grande bataille avec dextérité et panache et chaque guerre victorieuse autrement que par épuisement d'un ennemis forcément toujours en infériorité numérique.

    En plus de l'or britannique.
    avatar
    [Grognard]_Brumaire
    Général de brigade

    Nombre de messages : 2283
    Age : 25
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 22/08/2011

    Re: Les Grandes Batailles du passé - Henri de Turenne

    Message par [Grognard]_Brumaire le Sam 6 Juin 2015 - 19:06

    [Grognard]_MacDonald a écrit:
    [Grognard]_Brumaire a écrit:J'ai regardé il y a moins d'une semaine le numéro sur Poltava.

    Le documentaire était principalement consacré à la figure de Pierre le Grand, avec quelques digressions sur Charles XII...Et quelques trop rares détails sur la bataille en elle-même !

    M'enfin, ça reste d'un calibre très supérieur à ce qu'on trouve aujourd'hui dans le PAF !


    Au fond, sans vraiment réfléchir à fond, juste à chaud (et donc peut-être à tort) peut-on considérer que la Russie soit parvenu à remporter brillamment un seule grande bataille avec dextérité et panache et chaque guerre victorieuse autrement que par épuisement d'un ennemis forcément toujours en infériorité numérique.

    Le sens du sacrifice du réservoir du soldat et du civil russe ne semblant pas se plaindre d'aller au casse pipe m'a toujours sidéré à ce sujet alors que curieusement les actions stratégiques m'ont toujours paru peu téméraire.

    J'en viens même à me demander si Koutouzov et Joukov n’aient finalement que considéré comme bon grâce à leur patience (qui est une vertu en soit) et surnombre.
    Néanmoins, personnellement, Bagration reste selon moi, le plus téméraire et le plus doué de tous les militaires russes connu.


    Je me lèche les babines en pensant à la suite .
    Le topic "Cosak à tort" va gagner dix pages.


    _________________
    "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément" - Boileau, l'Art poétique

    "Ni rire, ni pleurer, mais comprendre" - Spinoza
    avatar
    Seimour
    Mis aux arrêts

    Nombre de messages : 1877
    Date d'inscription : 09/11/2012

    Re: Les Grandes Batailles du passé - Henri de Turenne

    Message par Seimour le Sam 6 Juin 2015 - 19:20

    [Grognard]_Brumaire a écrit:
    [Grognard]_MacDonald a écrit:
    [Grognard]_Brumaire a écrit:J'ai regardé il y a moins d'une semaine le numéro sur Poltava.

    Le documentaire était principalement consacré à la figure de Pierre le Grand, avec quelques digressions sur Charles XII...Et quelques trop rares détails sur la bataille en elle-même !

    M'enfin, ça reste d'un calibre très supérieur à ce qu'on trouve aujourd'hui dans le PAF !


    Au fond, sans vraiment réfléchir à fond, juste à chaud (et donc peut-être à tort) peut-on considérer que la Russie soit parvenu à remporter brillamment un seule grande bataille avec dextérité et panache et chaque guerre victorieuse autrement que par épuisement d'un ennemis forcément toujours en infériorité numérique.

    Le sens du sacrifice du réservoir du soldat et du civil russe ne semblant pas se plaindre d'aller au casse pipe m'a toujours sidéré à ce sujet alors que curieusement les actions stratégiques m'ont toujours paru peu téméraire.

    J'en viens même à me demander si Koutouzov et Joukov n’aient finalement que considéré comme bon grâce à leur patience (qui est une vertu en soit) et surnombre.
    Néanmoins, personnellement, Bagration reste selon moi, le plus téméraire et le plus doué de tous les militaires russes connu.


    Je me lèche les babines en pensant à la suite .
    Le topic "Cosak à tort" va gagner dix pages.

    Il est pratiquement impossible de nier la nullite et les victoires sans peril de l'armee russe pendant la Grande guerre du nord meme pour Cosak. Les Russes font meme une alliance avec la Pologne...  En meme temps, Charles XII ayant eue toutes les cartes dans ses mains a tout de meme fini par les jetter une par une par la fenetre et donc de passer en maitre du Nord jusqu'en vaincu absolu. C'est une de ces periodes de l'histoire ou un homme a l'opportunite de changer le monde et ne le fait pas.

      Les Suedois ont beneficie d'un gigantesque concour de circonstance mal exploitee au dela des victoires.

      • Une des meilleures armees europeenne de l'epoque.
      • Des adversaires militairement a la traine ou mene par des generaux incompetent.
      • Une lenteur operationelle leur permettant d'attaquer un par un leur ennemis et de les battrent.
      • Un Empire Ottoman relativement encore superieur a la Russie militairement.
      • Une apathie des grandes puissances de l'Ouest qui sont occupe par les maladresses diplomatiques de Louis XIV.(Guerre de succession d'Espagne)

      Charles XII va imposer des paix debiles et humiliantes qui vont transformer ses adversaires temporaires en ennemis intraitables plutot que de prendre des territoires et d'imposer des reparations pour financer la Guerre. Il va sucessivement refuser des offres de Paix venant des Russes qui etaient entierement favorable a la Suede dans cet esprit de vengeance qui le caracterise et finalement tout perdre apres avoir vide son pays du peu de ressources humaines et monaitaires qu'il possedait. "L'age de la liberte" voit la Suede passer de puissance importante a pays sans importance sur l'echiquier europeen pendant que la vilainne Russie devient un veritable joueur europeen. Degoutte.


    Dernière édition par [Grognard]_Seimour le Sam 6 Juin 2015 - 19:32, édité 4 fois


    _________________
    « Mes ennemis me font beaucoup d’honneur : ils s’acharnent après moi comme si j’avais de l’avenir !  »
    Sacha Guitry

    "The worst government is often the most moral. One composed of cynics is often very tolerant and humane. But when fanatics are on top there is no limit to oppression.
    H. L. Mencken"
    avatar
    [Grognard]_Melet
    Colonel

    Nombre de messages : 3119
    Age : 44
    Localisation : vichy, allier, boubonnais, france
    Date d'inscription : 25/02/2012

    Re: Les Grandes Batailles du passé - Henri de Turenne

    Message par [Grognard]_Melet le Sam 6 Juin 2015 - 19:22

    [Grognard]_Brumaire a écrit:
    Je me lèche les babines en pensant à la suite .
    Le topic "Cosak à tort" va gagner dix pages.

    Idem !


    _________________
    Le dragon Melet avec son cheval Cadet , au départ de la retraite de Russie dit « si je sauve mon cheval il me sauvera la vie » il fut un des rares ( sinon le seul) à rentrer avec le cheval avec lequel il était parti, pour mourir tous les deux à Waterloo.
    avatar
    [Grognard]_MacDonald
    Colonel

    Nombre de messages : 922
    Localisation : Bruxelles
    Date d'inscription : 24/09/2014

    Re: Les Grandes Batailles du passé - Henri de Turenne

    Message par [Grognard]_MacDonald le Sam 6 Juin 2015 - 21:50

    [Grognard]_Seimour a écrit:

    Il est pratiquement impossible de nier la nullite et les victoires sans peril de l'armee russe pendant la Grande guerre du nord meme pour Cosak. Les Russes font meme une alliance avec la Pologne...  En meme temps, Charles XII ayant eue toutes les cartes dans ses mains a tout de meme fini par les jetter une par une par la fenetre et donc de passer en maitre du Nord jusqu'en vaincu absolu. C'est une de ces periodes de l'histoire ou un homme a l'opportunite de changer le monde et ne le fait pas.

      Les Suedois ont beneficie d'un gigantesque concour de circonstance mal exploitee au dela des victoires.

      • Une des meilleures armees europeenne de l'epoque.
      • Des adversaires militairement a la traine ou mene par des generaux incompetent.
      • Une lenteur operationelle leur permettant d'attaquer un par un leur ennemis et de les battrent.
      • Un Empire Ottoman relativement encore superieur a la Russie militairement.
      • Une apathie des grandes puissances de l'Ouest qui sont occupe par les maladresses diplomatiques de Louis XIV.(Guerre de succession d'Espagne)

      Charles XII va imposer des paix debiles et humiliantes qui vont transformer ses adversaires temporaires en ennemis intraitables plutot que de prendre des territoires et d'imposer des reparations pour financer la Guerre. Il va sucessivement refuser des offres de Paix venant des Russes qui etaient entierement favorable a la Suede dans cet esprit de vengeance qui le caracterise et finalement tout perdre apres avoir vide son pays du peu de ressources humaines et monaitaires qu'il possedait. "L'age de la liberte" voit la Suede passer de puissance importante a pays sans importance sur l'echiquier europeen pendant que la vilainne Russie devient un veritable joueur europeen. Degoutte.


    C'est effectivement un grand gâchis.
    Tu peux même ajouter qu'il avait la Pologne sous sa coupe après avoir évincé Auguste de Saxe.  


    _________________
    Devise du 2e Bataillon de carabiniers cyclistes de l'armée belge : " Pour une dent, toute la gueule " (authentique)

    " On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde " (Pierre Desproges 1939-1988)
    avatar
    [Grognard]_Cosak
    Général de division

    Nombre de messages : 5516
    Date d'inscription : 25/06/2011

    Re: Les Grandes Batailles du passé - Henri de Turenne

    Message par [Grognard]_Cosak le Sam 6 Juin 2015 - 22:50

    [Grognard]_MacDonald a écrit:Au fond, sans vraiment réfléchir à fond, juste à chaud (et donc peut-être à tort) peut-on considérer que la Russie soit parvenu à remporter brillamment un seule grande bataille avec dextérité et panache et chaque guerre victorieuse autrement que par épuisement d'un ennemis forcément toujours en infériorité numérique.

    Bataille de Koulikovo. C'est le premier exemple, par ordre chronologique.

    Comme les maréchaux allemands ou français, la recherche de la bataille décisive s'est avérée une faute majeure dans ces guerres. Bizarrement l'inculture militaire réussi à faire de cet échec une preuve de courage, et des vainqueurs des velléitaires.

    Crécy et Azincourt sont aussi des signes du manque de pragmatisme face à l'acte de guerre, on en connaît l'issue. La guerre n'a qu'un seul objectif : vaincre. Et la guerre n'a qu'une raison d'être : prolonger le pouvoir politique. Ce n'est pas une fin en soi (sauf chez les tribus nomades).



    [Grognard]_MacDonald a écrit:Le sens du sacrifice du réservoir du soldat et du civil russe ne semblant pas se plaindre d'aller au casse pipe m'a toujours sidéré à ce sujet alors que curieusement les actions stratégiques m'ont toujours paru peu téméraire.

    C'est étrange de ne même pas voir le mot "courage" dans cette phrase. La Russie a pris trois siècles de retard, sous l'effroyable domination de la Horde d'Or, et en garde encore des séquelles importantes (sociologiques et politiques). Parmi celles-ci, la conscience que perdre une guerre sur son propre territoire est synonyme d'extinction, ce qui est inconnu aux autres nations européennes (sauf les Grecs peut-être).



    [Grognard]_MacDonald a écrit:J'en viens même à me demander si Koutouzov et Joukov n’aient finalement que considéré comme bon grâce à leur patience (qui est une vertu en soit) et surnombre.

    Troll dénué de sens et ignare.

    Chacun a commencé une guerre-surprise en large sous-nombre. Pour le reste, j'ai longuement et souvent démontré que le surnombre est surtout dû à la logistique et au sacrifice, pas la fameuse "réserve humaine inépuisable" que les officiers allemands ont promu jusqu'à plus soif dans les années 50 pour expliquer leur défaite.



    [Grognard]_MacDonald a écrit:Néanmoins, personnellement, Bagration reste selon moi, le plus téméraire et le plus doué de tous les militaires russes connu.

    Souvorov, Toukhachevski, Joukov, Rokossovski, sont bien plus brillants.


    _________________

    avatar
    [Grognard]_MacDonald
    Colonel

    Nombre de messages : 922
    Localisation : Bruxelles
    Date d'inscription : 24/09/2014

    Re: Les Grandes Batailles du passé - Henri de Turenne

    Message par [Grognard]_MacDonald le Dim 7 Juin 2015 - 0:26

    [Grognard]_Cosak a écrit:
    [Grognard]_MacDonald a écrit:Au fond, sans vraiment réfléchir à fond, juste à chaud (et donc peut-être à tort) peut-on considérer que la Russie soit parvenu à remporter brillamment un seule grande bataille avec dextérité et panache et chaque guerre victorieuse autrement que par épuisement d'un ennemis forcément toujours en infériorité numérique.

    Bataille de Koulikovo. C'est le premier exemple, par ordre chronologique.

    C'est une période dont je ne connais pas grand chose, d'où la perche tendue pour un de tes élairage.
    Donc merci, je vais pouvoir y aller jeter un petit coup d’œil.


    [Grognard]_Cosak a écrit:
    [Grognard]_MacDonald a écrit:Le sens du sacrifice du réservoir du soldat et du civil russe ne semblant pas se plaindre d'aller au casse pipe m'a toujours sidéré à ce sujet alors que curieusement les actions stratégiques m'ont toujours paru peu téméraire.

    C'est étrange de ne même pas voir le mot "courage" dans cette phrase. La Russie a pris trois siècles de retard, sous l'effroyable domination de la Horde d'Or, et en garde encore des séquelles importantes (sociologiques et politiques). Parmi celles-ci, la conscience que perdre une guerre sur son propre territoire est synonyme d'extinction, ce qui est inconnu aux autres nations européennes (sauf les Grecs peut-être).

    J'avais le mot courage au bout de ma langue... enfin plutôt au bout des doigts sur le clavier mais j'ai du mal à admettre qu'un sacrifice d'autant d'homme corresponde à du courage. Lorsqu'on est à 5 contre 1, ça ressemble presque à un suicide inconscient. Vitale, certes, pour celui qui tire les ficelles.
    Les russes, comme d'autres peuples, me donnent plus l'impression d'avoir démontré leur courage à toujours encaisser effroyablement plutôt qu'à attaquer. (Je n'oublie pas Stalingrad)

    [Grognard]_Cosak a écrit:
    [Grognard]_MacDonald a écrit:J'en viens même à me demander si Koutouzov et Joukov n’aient finalement que considéré comme bon grâce à leur patience (qui est une vertu en soit) et surnombre.

    Troll dénué de sens et ignare.


    Merci pour le côté troll et ignare.
    Troll que j'accepte volontiers de par mes origines scandinaves qui fait que je dois avoir un peu de sang folklorique dans les veines mais ignare... Je te prie de ravaler ce mot dès lors que je (me) pose une question à laquelle je savais que tu réagirais mais de façon moins rus-tique!  


    [Grognard]_MacDonald a écrit:Néanmoins, personnellement, Bagration reste selon moi, le plus téméraire et le plus doué de tous les militaires russes connu.

    Souvorov, Toukhachevski, Joukov, Rokossovski, sont bien plus brillants.[/quote]

    Bon, j'avoue, j'ai un faible pour Bagration que je trouve surtout charismatique.  Rolling Eyes

    D'accord pour Souvorov (il m'avait échappé) qui connait une fin assez triste.

    En revanche, Toukhachevskia que je ne connais pas trop, a été (si je ne me trompe pas) sous-estimé et prématurément gâché par les "siens". On ne lui a pas laissé le temps de se voir briller.

    Quand aux deux derniers, Rokossovski et Joukov, survivants des purges, ils ont fait avec ce qu'ils avaient sous la main mais bon leurs faits d'armes majeurs sont au prix d'une triste quantité de vies humaines.


    _________________
    Devise du 2e Bataillon de carabiniers cyclistes de l'armée belge : " Pour une dent, toute la gueule " (authentique)

    " On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde " (Pierre Desproges 1939-1988)
    avatar
    [Grognard]_Brumaire
    Général de brigade

    Nombre de messages : 2283
    Age : 25
    Localisation : Paris
    Date d'inscription : 22/08/2011

    Re: Les Grandes Batailles du passé - Henri de Turenne

    Message par [Grognard]_Brumaire le Dim 7 Juin 2015 - 19:54

    [Grognard]_Cosak a écrit:

    Souvorov, Toukhachevski, Joukov, Rokossovski, sont bien plus brillants.

    Toukhatchevski est peut-être un théoricien d'exception, mais je peine à voir ce qui en fait un grand général. Sûrement pas la déroute de la Vistule face à l'ennemi héréditaire, ou le commandement d'une horde débraillée pendant la guerre civile...


    _________________
    "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément" - Boileau, l'Art poétique

    "Ni rire, ni pleurer, mais comprendre" - Spinoza

    Contenu sponsorisé

    Re: Les Grandes Batailles du passé - Henri de Turenne

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 25 Nov 2017 - 8:31